Imprimer
Affichages : 3193

Gestion positive des conflits par Edel Martin Kabutakapua (transformation, règlement, prévention, et résolution) la problématique de la paix et du choix du thème à traiter avec l’aide d’un médiateur, différents types de conflits (idéologique, superficiel, cachée, ouvert), en définissant les conflits comme « non satisfaction à un besoin, un intérêt ou une valeur, qui se situe sur l’axe suivant : « Avoir- Pouvoir- Savoir –Valoir ».

 

Transformer l’énergie négative en énergie positive exemple du Tchad (agriculteur et éleveur) par la mise en place d’une structure de médiation et de négociation, du Règlement de conflits par la recherche d’une justice, les mécanismes de Prévention des conflits sont absents, pas de sensibilisation à la culture de la paix, à la tolérance ni au respect d’autrui. Tout le monde se focalise sur la résolution des conflits avec comme conséquence, très souvent, la violence comme réponse au conflit oubliant que ce qui nous unis est plus fort que ce qui nous divise.

Ces questions ont fait l’objet de partage dans les carrefours :

1. Quels sont les points communs et de divergence entre les concepts « justice » et « paix » ?

2. Un conflit minier opposant deux groupements d’un même secteur/chefferie vient de faire des victimes lors de l’affrontement. Les deux groupements vivent aujourd’hui à couteaux tirés ; le chef de l’un des deux groupements a été mis aux arrêts, après que plusieurs griefs aient été établis à sa charge. En tant que professionnel catholique, agent de paix, de justice, de réconciliation et de développement intégral humain, vous êtes invités à réconcilier les deux groupements voisins, mais la population dont le chef est aux arrêts pose comme préalable de participation à toute négociation la libération immédiate et sans condition de son chef. Comment allez-vous procéder ?

3. Un différend oppose la fédération du Miec-Pax Romana/RDC avec la coordination panafricaine quant aux procédures de convocation et d’organisation de cet atelier. Quelles voies pensez-vous être les meilleures pour le retour d’une paix durable et la réconciliation entre ces deux organes ?

4. Quel rôle devrait jouer l’Eglise dans les différentes crises en Afrique ? Quel rôle devrions-nous jouer comme membres laïcs de cette Eglise ?