Imprimer
Affichages : 2808

Déclaration:

Nous, jeunes de l’église catholique de l’archidiocèse de Bukavu, réunis en coordination diocésaine des jeunes, en MIIC (Mouvement International des Intellectuels catholiques) et en MIEC (Mouvement International des Etudiants Catholiques) ; ces 10 et 13 Octobre 2014, saisissons cette occasion pour adresser aux hommes et femmes de bonne volonté de notre diocèse nos salutations chaleureuses  et cordiales dans le Christ notre Seigneur. En effet,

-          Dans le souci de vulgariser le message de nos Pères les Evêques de la CENCO (Conférence Episcopale Nationale du Congo) à tous les jeunes et chrétiens catholiques de notre Eglise particulière de Bukavu,

 

-          Vu plusieurs commentaires qui accompagnent ce message par certains jeunes qui se disent illégalement représentants des jeunes chrétiens catholiques de Bukavu, nous déclarons ce qui suit :

1.      Nous réaffirmons comme nos pères les Evêques, notre opposition à  toute tentative de modification de l’article 220  verrouillé de notre constitution qui stipule que :  « La forme républicaine de l’Etat, le principe du suffrage universel, la forme représentative du gouvernement, le nombre et la durée des mandats du président de la république, l’indépendance du pouvoir judiciaire, le pluralisme politique et syndical ne peuvent faire l’objet d’aucune révision constitutionnelle ». Nous invitons ainsi, tous les jeunes, tous les fidèles catholiques de notre diocèse ainsi que tous les hommes de bonne volonté d’éviter la violence sous toutes ses formes, de favoriser le rapprochement, la réconciliation et l’unité dans leur engagement chrétien pour être au service de la pacification et de l’unification de notre cher pays, la RDC.

2.      Nous mettons en garde tous ceux-là qui se font passer pour responsable des jeunes catholiques en organisant des réunions en notre nom et sans l’aval de notre Pasteur et autorité compétente de l’église catholique de Bukavu. Quiconque serait encore une fois attrapé dans cette caricature de notre identité sera traduit en justice selon la loi. Nous invitons par contre, tout le monde à se joindre à nous dans la protection de la Nation contre toute tentative de modification dudit article.

3.      Nous invitons tous les chrétiens et  spécialement  les jeunes à participer activement  au Triduum de prière, en paroisse, recommandée  par nos Pères les Evêques «  pour que le seigneur protège notre pays et son peuple » du 17 au 19 Octobre ainsi qu’à la prière en mémoire de Monseigneur Christophe Munzihirwa ce Mercredi 29 Octobre à 13h.