Click on the flag to choose the language.

Les scandales d’abus sexuels créent une situation nouvelle et nos mouvements sentent la nécessité d'agir. Mais comment? L’objectif de ce forum d’échanger des expériences en réponse à l’appel du pape du 24 août 2018. (Pour les autres langues, cliquer sur le drapeau à gauche).

"Dans la marmite de potion numérique, le défi d'une parole d'Église à l'ère du zap et du clic"

1 - L’étonnement de Capharnaüm. L’argument d’autorité n’a aucun poids. L’étonnement est suscité par une autorité de l’ordre de l’expérience et du témoignage. Le pouvoir de zapper est mis en échec par la parole du témoin.

2 - Une rencontre sur la route de Gaza. Le pouvoir de cliquer est le pouvoir de choisir, d’obtenir des réponses quand on le veut. Pas d’offres qui anticipent les demandes, il faut attendre les questions, proposer la foi quand elle est sollicitée.

Comment voyez-vous la situation de l’Eglise ?

L’Église est fatiguée dans l'Europe de l'abondance et en Amérique. Notre culture a vieilli, nos églises sont grandes, nos maisons religieuses sont vides et l’appareil bureaucratique de l’Église se développe. Nos rites et nos vêtements sont pompeux. Mais ces choses expriment-elles ce que nous sommes aujourd’hui ? (…) L'abondance pèse. Nous nous trouvons dans la situation du jeune homme riche qui s'éloigne tristement quand Jésus l’appelle à devenir son disciple. Je sais bien qu’il n’est pas facile de tout laisser. Mais nous pourrions au moins chercher des hommes libres et attentifs à leur prochain, comme l’ont été Mgr Romero et les martyrs jésuites du Salvador. Où sont les héros qui pourraient nous inspirer ? En aucun cas nous ne devrions nous en tenir aux limites de l’institution.