PREPARATION DE LA SESSION D’ETUDE DU MIIC PAX ROMANA

Contextualiser le ICMICA – MIIC Pax Romana dans la nouvelle réalité mondiale.

Pour lire sur pdf, cliquez Document en pdf

 PROGRAMME GENERAL

– Préparation des sessions d’études au sein des régions : du 01 septembre au 15 octobre 2022.

– Envoi des rapports des régions vers la communauté internationale du MIIC: 15 au 30 octobre 2022.

– Session d’étude virtuelle : samedi 19 novembre 2022.

INTRODUCTION

Le Mouvement International des Intellectuels Catholiques (MIIC – Pax Romana) est une communauté mondiale des Intellectuels et de Professionnels Catholiques dans plus de 60 pays, engagés dans une spiritualité de l’action et une évangélisation du milieu professionnel et intellectuel.

Inspiré par l’Évangile et l’Enseignement Social Catholique, le MIIC aide ses membres pour qu’ils puissent réfléchir et agir sur des questions concrètes auxquelles notre monde et notre Église sont confrontés. Depuis 1946, le MIIC rassemble un large groupe d’individus, de petites communautés, de mouvements ou fédérations nationaux et de réseaux internationaux avec un engagement commun à se soutenir mutuellement au-delà des frontières et à intégrer la foi dans l’action pour un monde plus juste.

Dans un environnement difficile caractérisé par une croissance des insécurités, des guerres civiles et des conflits, de l’affaiblissement des démocraties et la progression de nouvelles formes d’autoritarisme, de l’augmentation des inégalités, de la pauvreté et la faim, du changement climatique, de la corruption, des migrations et de la traite des êtres humains, de l’affaiblissement progressif de l’ordre international, de l’invasion et la guerre en Ukraine, le déplacement, la migration de millions d’êtres humains, l’incapacité à faire face à la crise environnementale, les membres du MIIC doivent agir. Ce sont des problèmes auxquels nous sommes confrontés d’une manière ou d’une autre dans toutes les régions du monde.

En tant que professionnels et intellectuels, il est le devoir de Pax Romana de réfléchir et d’agir pour mettre en œuvre des solutions efficaces aux menaces croissantes qui pèsent sur le bien-être de tous les peuples et sur la paix dans le monde.

Au niveau interne, comme tous les autres mouvements de l’Église Catholique, Pax Romana est confrontée aux défis suivants: la réduction de l’effectif des membres au niveau local, la difficulté de recruter des nouveaux membres, le déclin de l’engagement et de l’activisme, le manque de ressources, etc.

La réforme de l’Église proposée par le Pape François sur la construction d’une Église synodale, fondée sur le Concile Vatican II, nous invite à repenser nos engagements en tant que Chrétiens. Les membres du mouvement ont constaté le besoin de redéfinir nos stratégies et de revoir nos contributions en tant que mouvement de professionnels et d’intellectuels.

Pax Romana, ayant une longue expérience d’action dans le monde et au sein de l’Eglise, assume aussi en tant qu’organisation civile, des fonctions de représentations au sein de nombreux organes des Nations Unies, et cherche à résoudre un grand nombre des problèmes auxquels l’humanité est confrontée.

Afin d’entamer une conversation sur les situations susmentionnées et de définir une nouvelle direction pour le mouvement, le Conseil International du MIIC propose une session d’étude pour inviter les membres à une réflexion mondiale. La session d’étude sera précédée d’une consultation continentale par les Vice-Présidents de chaque région.

OBJECTIFS DE LA SESSION D’ÉTUDE

  • Soutenir les échanges d’informations entre les régions afin de:
    • Comprendre le contexte actuel dans lequel ils se trouvent, en matière de Droits de l’Homme, en particulier les “délaissés ou marginalisés” issus des périphéries.
    • Rendre explicites les engagements et les intérêts fondamentaux des membres en fonction des différents contextes dans lesquels ils se trouvent.
  • Réunir toute la famille du MIIC pour réfléchir sur la mission et sur la situation/état du mouvement au niveau local et mondial, dans le contexte historique et ecclésial actuel.
  • Mener une réflexion et une consultation mondiale pour redéfinir les stratégies et les approches sur la manière dont le MIIC remplit sa mission afin de répondre aux signes du temps.

RÉSULTATS ATTENDUS

À la fin de la session d’étude, on s’attend à:

  • Avoir une compréhension claire des contextes dans lesquels se trouve chaque région et l’état du mouvement.
  • Avoir une meilleure compréhension des principaux problèmes auxquels les membres sont confrontés et s’engager à trouver des solutions.
  • Créer des équipes thématiques mondiales (secrétariats spécialisés) pour diriger et informer le mouvement sur les différents domaines et soutenir ses représentations au sein de l’ONU et au Conseil de l’Europe.
  • Disposer d’un plan d’action clair et bien documenté, tenant compte de la réalité virtuelle et technologique émergente.
  • Faciliter les échanges de bonnes pratiques entre les membres du MIIC dans différentes régions pour relever les défis et renforcer la spiritualité de l’action.
  • Faciliter l’accès aux informations pour aider les membres à mieux comprendre la situation du mouvement au niveau mondial et les nouveaux défis découlant de la nouvelle réalité.

Voici quelques questions qui peuvent guider la réflexion et faciliter le partage et l’intégration.

Le rapport doit être composé de deux parties principales :

  1. Le contexte général de chaque région, et
  2. La situation du mouvement.

LE CONTEXTE DE CHAQUE RÉGION OÙ SE TROUVENT LES MEMBRES DU MOUVEMENT

1) Nous cherchons à comprendre le contexte actuel dans lequel se trouvent les populations où le mouvement est présent, mais analysé sous la base de Droit de l’Homme, en particulier la situation des “délaissés ou négligés” issus des périphéries.

Quel est le centre de débat ou de discussion dans chaque région par rapport à axes fondamentaux suivants:

  • Vision de l’intégralité des DRH et de la dignité humaine.
    • Peuples et territoires autochtones
    • Soins de la maison commune (exploitation minière, accès à l’eau, changement climatique, traitement des déchets ménagers courants  et des industries etc.) et  catastrophes naturelles (inondations, tremblements de terre, etc.).
    • Les femmes et le genre
    • Questions relatives aux migrations et aux réfugies
    • Sécurité alimentaire
    • Accès à l’éducation et à la santé
    • Logement et infrastructures
  • Sécurité humaine intégrale
    • Crime organisé, trafic de drogue, insécurité, corruption
    • Conflits politiques et sociaux, affrontements armés, guerre.
    • Armement vs désarmement.
  • Questions transversales
    • État, nation, républiques, élargissement, formes ou limites du système démocratique et de l’État de droit. L’émergence de nouveaux acteurs politiques traditionnellement marginalisés.
    • Changement religieux, conflits, dialogue.
    • Position de l’Eglise locale sur les problèmes majeurs de la région.
    • Changement technologique culturel et transformations régionales et mondiales.
    • Impact sur les communications et développement de la virtualité.

2) Rendre explicites les engagements et les intérêts fondamentaux des membres en fonction des différents contextes dans lesquels ils se trouvent. Face aux situations décrites ci-dessus, comment nous positionnons-nous en tant que Pax Romana et quelles contributions pouvons-nous apporter ? Quels sont les défis possibles ? Comment les surmonter ?

LA SITUATION DU MOUVEMENT DANS LA RÉGION

  1. Présentation générale

Donnez un aperçu de la situation du mouvement dans votre région.

    1. Dans combien de pays le mouvement existe-t-il ?
    2. Comment sont les membres : combien de membres constituants, combien de membres correspondants ?
    3. Comment se passe le recrutement de nouveaux membres ?
    4. Quelle est la situation des mouvements nationaux ? Combien parmi eux se portent bien et combien sont en difficultés ?
  1. La relation du mouvement et/ou de ses membres avec l’Église
    • Quelle est leur relation avec les conférences épiscopales ?
    • Quelle est la relation du bureau régional avec les organes régionaux de la conférence épiscopale?

3.Structure dans chaque région

    1. Avez-vous une équipe exécutive régionale et comment est-elle sélectionnée (élection ou nomination) ?
    2. Disposez-vous d’un conseil d’administration ou d’une structure consultative ? Comment sont-ils sélectionnés ?
    3. Comment les décisions sont-elles prises dans votre région ?
    4. Votre région a-t-elle un statut juridique (certificat d’enregistrement, etc.) ?
    5. Disposez-vous d’un secrétariat permanent, où est-il situé ?
    6. Avez-vous des moyens de communication : courriel officiel, site web, plateforme de médias sociaux, etc.
    7. Dispose-t-il d’un soutien administratif pour son fonctionnement ? Qui sont ses principales ressources humaines (bénévoles ou salariés) ?
    8. Quelles sont vos principales ressources financières et disposez-vous d’un soutien financier externe en dehors des cotisations des membres ?
    9. Le financement des activités et des opérations est-il durable ?
  1. Sensibilisation
    • Considérez-vous que votre  mouvement est stable/durable en termes de participation et enegagement des membres ? Existe-t-il un plan pour assurer la pérennité ou la croissance/expansion au sein de votre région ? Quels sont ces plans ?
  1. Relations avec le MIIC International
    • Selon vous, quelles sont les valeurs ajoutées pour les mouvements nationaux d’appartenir au MIIC Pax Romana (donnez des exemples)?
    • Et pour les membres ?
    • Comment pouvons-nous renforcer les activités communes au niveau internationale ?
    • Quels changements sont nécessaires par rapport à la nouvelle situation mondiale ?
  1. Activités et mission
    • Quelles sont les principales activités des mouvements nationaux dans votre région ? Avez-vous des activités régulières en tant que communauté ? Quelles ont été vos contributions dans la société ?
    • Quels sont les domaines d’intérêts (domaines thématiques) des mouvements au niveau national et régional ?
    • Quels sont les principaux défis auxquels sont confrontés les mouvements nationaux dans l’accomplissement de leur mission ?
    • Quels sont les principaux défis du mouvement national dans le cadre de son adhésion à Pax Romana ?
    • Que comptez-vous faire à l’avenir ?
  1. Relations avec d’autres organisations : Synodalité et dialogue interreligieux.
    1. Relations avec d’autres groupes catholiques : avez-vous un type quelconque de collaboration avec le MIEC, la JECI, la JOCI ou d’autres groupes ou mouvements laïcs, des ordres ou des congrégations religieuses ?
    2. Avez-vous des relations ou travaillez-vous avec des groupes religieux chrétiens non catholiques ?
    3. Travaillez-vous avec des groupes d’autres confessions religieuses ?
    4. Le MIIC de votre région est-il membre d’un réseau de la société civile ?

ENVOI DES RAPPORTS REGIONAUX AVANT LA SESSION D’ÉTUDE

  • Envoi des rapports écrits par les régions. Les rapports seront traduits en anglais, français et espagnol.

PROGRAMME DE LA SESSION D’ÉTUDE

Date : Samedi 29 Novembre 2022

Thème général : Contextualiser le ICMICA – MIIC Pax Romana dans la nouvelle réalité mondiale

Heure en GMT Thèmes Responsables
12h00 – 12h05 Prières d’ouverture
12h05 – 12h 30 Le contexte international et le MIIC Pax Romana actuel – les principaux défis, les enjeux et les engagements des membres.

Synthèse des rapports régionaux (Panel des Vice-Présidents 20″)

Vice-Présidents
12h30 – 13h20 Travail en groupes thématiques selon :

a) Aux défis contextuels sélectionnés et formés en fonction de l’engagement, de l’expérience et des intérêts des membres du MIIC.

Les groupes thématiques proposeront des lignes d’action et soutiendront les représentations internationales sur la (Crise des Relations Economiques et Internationales, Droits de l’Homme, Sécurité, Environnement et Changement Climatique, Education et Culture, Immigration et Réfugiés).

 

b) Aux défis organisationnels du mouvement et à la nécessité de redynamiser le mouvement (en termes de spiritualité et d’orientations pastorales, en termes d’organisation, d’administration et de finances, de travail virtuel et de communications entrantes et sortantes, de construction d’une Église synodale et de dialogue interreligieux).

 

Modérateurs :

Seront sélectionnés au préalable par le Conseil international

13h20 – 13h35 Discussion ouverte, propositions et contributions des groupes thématiques Modérateur :
13h35 – 13h40 Conclusions Ana María
13h 40 – 13h 45 Mots de remerciement et prières de clôture Père Luis María

 

 

.